cinéma

Cinéma : l’Arabie Saoudite met la culture et le divertissement à l’honneur

Après avoir mis le cinéma saoudien sous silence durant 35 ans, l’annonce faite par le Prince héritier de rouvrir les salles de cinéma dans le Royaume montre à quel point l’homme fort de l’État souhaite réformer en profondeur. Conscient de la manne financière que représente ce secteur, le gouvernement a décidé de débloquer plusieurs milliards de dollars dans le plan Vision 2030 afin de diversifier au maximum son économie. C’est donc pour la jeunesse saoudienne l’opportunité d’être formée et de pouvoir mettre leurs talents au service de leur pays.

Une industrie cinématographique flamboyante

Cinéma

C’est à coup de plusieurs milliards de dollars que le gouvernement saoudien investit dans la création cinématographique afin de pouvoir rattraper tout son retard. Pour former les jeunes aux différents métiers du cinéma, deux écoles leurs sont proposées toutes deux en partenariats avec des établissements étrangers  prestigieux. C’est après plus de 35 ans d’interdiction, que les premières salles se sont rouvertes dans le pays. Pour la jeunesse saoudienne, cette annonce ainsi que le développement de l’industrie cinématographique sont une véritable bouffée d’oxygène. Promouvoir les talents saoudiens et leurs permettre ainsi de laisser libre court à la leur créativité est une chance incroyable. Cette démarche s’inscrit dans le plan Vision 2030 qui a pour objectif de diversifier son économie et de sortir du tout pétrole.

Le divertissement comme acteur économique

Tout comme le tourisme, les nouvelles technologies, le cinéma et plus largement le secteur du divertissement, c’est l’opportunité d’apporter de nouvelles sources de revenus au pays. L’objectif du plan Vision 2030 est de ne plus dépendre à 100% du pétrole et d’offrir à l’Arabie Saoudite des secteurs d’activité plus diversifiés. Avec comme ambition de devenir un pays incontournable dans la création cinématographique, le Royaume se donne toutes les chances d’y parvenir. Pour la population saoudienne, cette ouverture à la culture et les fonds dégagés montrent à quel point le pays souhaite aujourd’hui devenir un acteur inéluctable au niveau international de l’industrie du cinéma en Arabie Saoudite.