Comment choisir ses e-liquides ?

Pour pouvoir produire de la vapeur, la cigarette électronique a besoin de liquide à chauffer. Sur le marché, on trouve une large variété de parfums. C’est un argument qui séduit, mais il faut faire attention en choisissant. Certains e-liquides sont meilleurs que d’autres, tandis que d’autres sont plus dangereux. Voilà pourquoi il est essentiel de bien lire les étiquettes avant d’acheter.

Quels e-liquides choisir ?

Sur le marché de la vape, on trouve de nombreuses marques d’e-liquides. Parmi eux, on trouve des best-sellers et des formules qui cartonnent. On les considère comme les meilleurs liquides de cigarette électronique au monde. Mais sur quels critères se base-t-on pour leur attribuer ce titre ? Et peut-on être sûr qu’ils sont non dangereux pour l’organisme ?

La qualité d’un e-liquide repose sur différents critères spécifiques à chaque vapoteur. Alors que certains cherchent des liquides plus corsés ou plus bruts, se rapprochant de la saveur du tabac, d’autres préfèrent se tourner vers des saveurs plus gourmandes et fruitées en optant pour des arômes n’ayant aucun point commun avec le tabac.

Mais le parfum n’est pas le seul critère à retenir. Il faut aussi penser à la texture, à la composition et surtout aux différents ingrédients qui composent le liquide. Ce sont ces derniers qui vont se retrouver dans la vapeur et, par voie de conséquence, dans notre organisme. De ce fait, ce sont eux qui vont définir le caractère dangereux ou non d’un e-liquide.

Pourquoi un e-liquide peut-il être dangereux ?

Tout simplement parce que certains fabricants incorporent des produits peu sains dans leur formule.

A la base, un e-liquide doit se composer de trois éléments principaux à savoir :

  • Le propylène glycol ou PG
  • La glycérine végétale ou VG
  • Les arômes

Le PG et la VG ont été testés et validés comme non dangereux et non toxiques par les autorités scientifiques et sanitaires. Ils sont d’ailleurs utilisés dans d’autres produits de consommation comme les sirops, les dentifrices …

Les arômes, quant à eux, peuvent être naturels ou artificiels. Dans les deux cas, ils ne représentent pas de danger pour la santé. La seule chose dont il faut se méfier c’est les cocktails. Ces derniers se basent parfois sur des mélanges douteux pouvant générer des réactions chimiques néfastes pour la santé. C’est notamment le cas de certains cocktails à base de fruits rouges. Pour se protéger, il est conseillé de privilégier les liquides mono-arômes.

A part ces trois substances de base, un e-liquide peut aussi contenir de la nicotine et de l’alcool. Ce sont ces ingrédients qui posent souvent problème or, il faut savoir que leur incorporation dans les e-liquides est strictement réglementée par des normes sanitaires.

La nicotine, par exemple, ne peut dépasser les 20 mg/ml. Tous les flacons de volume supérieur à 10 ml ne peuvent en contenir. En ce qui concerne l’alcool, un flacon de 10 ml ne peut contenir plus d’1% d’alcool. Ces limites seuils ont été établis afin d’éviter tout abus et ainsi, mieux protéger les vapoteurs.

D’une part, on les protège contre une nouvelle forme de dépendance à la nicotine et d’autre part, on souhaite limiter les risques de devenir alcoolique.

Si chaque vapoteur s’en tient à la dose adaptée à ses besoins et opte pour une formule avec des ingrédients connus, l’e-liquide n’est pas dangereux. Par contre, si vous faites exprès de choisir un liquide contenant des produits psychotropes ou des substances chimiques peu connues, vous vous exposez, de votre propre chef à des problèmes de santé.

Y a-t-il des parfums à éviter ?

En général, tant que vous vous limitez aux e-liquides mono-arômes et aux arômes connus, auxquels vous n’êtes pas allergique, vous ne risquez rien. On insiste bien sur le dernier point, car si vous êtes allergique à la menthe, il faut éviter de choisir un liquide mentholé, même s’il utilise un arôme artificiel.

Et autant que possible, il faut aussi éviter les parfums à la vanille, à la cannelle et au beurre. Selon certains scientifiques, la vanille, sous l’effet de la chaleur et de l’évaporation, peut générer de la vanilline. La cannelle, quant à elle, produit du cinnamaldéhyde. Quant au beurre, c’est de l’huile et en inhaler est néfaste pour l’organisme.

A lire – E-liquides : attention aux parfums dangereux

En dehors de ces parfums, le choix reste encore très vaste et il vous sera facile de trouver votre coup de cœur.

La seule règle à retenir pour choisir ses e-liquides c’est de bien lire, et surtout, savoir décrypter les termes mentionnés sur les étiquettes des flacons. Si vous trouvez des produits douteux, mieux vaut se renseigner. Et si vous tombez sur des flacons sans étiquettes, mieux vaut s’abstenir.

A découvrir ...