Construire une allée carrossable en béton

Après le remplacement de la porte de votre garage, l’étape suivante pour boucler les travaux de rénovation des extérieurs de votre maison est l’aménagement d’une allée en béton. Voici un revêtement qui combine à la fois esthétisme et praticité.

Faire appel à un maçon ou pas ?

À supposer que la maçonnerie n’est pas votre métier, le mieux est encore de demander à un artisan de s’occuper du bétonnage de votre allée. En effet, le risque est que vous vous retrouvez avec un sol non seulement très inesthétiques, mais surtout friable. Un revêtement qui va se désagréger facilement aux premiers va-et-vient, surtout dans le cas où un véhicule emprunte quotidiennement le sentier.

Toutefois, si vous pensez être capable de le faire vous-même, trouvez des indications sur le dosage du béton sur www.manuellement.fr. Attention toutefois, la construction d’un chemin carrossable reste une opération très complexe. Pour garantir la durabilité, mais surtout la robustesse de la surface, des étapes bien précises seront à respecter.

Quelles sont les étapes à suivre ?

Béton brut, désactivé, ciré, coloré… La première chose à faire est d’assainir et de débarrasser votre allée de toutes sortes de mousses et de végétations qui s’y incrustent. Souvent, il se peut même qu’un aplanissement du terrain soit nécessaire. S’enchaînera après l’étalage d’une couche drainante de sable et de graviers.

Ici pour faciliter la circulation de l’eau de pluie et éviter qu’elle ne stagne, prévoyez une légère pente. Une fois cette phase est terminée, le film géotextile plus communément aussi connu sous le nom de ferraillage pourra âtre posé. Se succèderont alors le coffrage, le coulage du béton dans la moule, ainsi que le triage et le talochage.