courtier immobilier

Courtier : est-ce mieux pour son crédit immobilier ?

De nombreux médias méritent les avantages de passer par un courtier pour trouver un meilleur taux dans le cadre de son prêt immobilier mais est-ce réellement fiable ? Qui sont-ils et comment fonctionnent-ils ?

Courtier en crédit immobilier

Les taux sont encore intéressants et accusent sur le mois dernier encore (voir les statistiques de l’observatoire crédit logement en novembre 2017) une baisse, un phénomène qui perdure puisque les taux n’auront jamais été aussi bas qu’en 2016, avec des niveaux qui ont affolé le marché de la pierre. De ce fait, on nombre de Français ont sauté sur l’occasion et certains vont bientôt sauter le pas. Cependant, les démarches ne sont pas simple car la course au meilleur taux se mérite, certains misent sur leur banque et se targuent d’avoir négocié fièrement un taux attractif alors que d’autres misent tout sur les courtiers, ces spécialistes qui dénichent des offres hallucinantes. Le courtier est donc un intermédiaire, entre la banque et l’emprunteur. Son métier est de trouver la meilleure offre de prêt pour son client, en mettant tout en oeuvre pour respecter les conditions et les besoins énoncés par l’emprunteur. Il n’est rémunéré que si le dossier est signé, autrement dit, il a plutôt intérêt à aller dans le sens de son client pour maximiser ses chances d’être rémunéré.

Avantages et inconvénients d’un courtier en prêt immobilier

Le courtier est un professionnel, souvent limité à quelques produits bancaires, il entretient des relations étroites avec ses partenaires bancaires et il peut, grâce au volume réalisé, négocié des conditions plus intéressantes qu’un emprunteur qui passerait en direct. Il est aussi capable de dénicher des offres adaptées à des besoins particuliers, comme le prêt immobilier sans apport ou le crédit immobilier pour une SCI. En revanche, passer par un courtier entrainera des frais de courtage et donc une majoration des frais globaux, ce dernier peut aussi travailler qu’avec quelques établissements de crédit voir un seul, il présente donc dans ce cas de figure moins d’intérêts puisqu’il ne propose pas de comparatif.