Des jeux pour personnes âgées : pourquoi ?

Des études ont montré que les activités de stimulation cérébrale tout au long de la vie peuvent augmenter la capacité cérébrale. L’une des activités est le jeu : il socialise et évite l’isolement. Elle aura notamment un effet bénéfique pour retarder voire combattre la maladie d’Alzheimer. Voyons quels sont les bénéfices des jeux pour les personnes âgées, notamment en termes de stimulation cognitive.

Leurs bienfaits

Quel que soit l’âge, tout le monde peut utiliser le jeu. Sa dimension interactive profite à tous. Il suffit de regarder les enfants pour se rendre compte que le jeu est important. Ils apprennent à vivre et à grandir ensemble autour de la table de jeu. Il en va de même pour le vieil homme solitaire. Jouer est un excellent moyen de socialiser, que vous soyez jeune ou vieux.

Le jeu peut provoquer une stimulation cérébrale et la communication, favorisant ainsi l’ouverture aux autres. Elle est source de plaisir et aide au maintien des fonctions cognitives. Par conséquent, agissez contre les personnes âgées pour maintenir des liens sanitaires et sociaux autour des jeux.

Des exemples d’activités pour une stimulation cognitive des personnes âgées

De nombreuses activités aident également les personnes âgées à exercer leur cerveau. Parmi eux, des exercices qui stimulent les sens et les réflexes peuvent exercer la lecture pour une variété de fonctions cérébrales : compréhension, mémoire et imagination, et même de la musique pour le rythme et la stimulation auditive.

Il est également recommandé d’inscrire les seniors dans les clubs afin de rencontrer des gens et de reconstruire ou d’améliorer la vie sociale des seniors. Le nouveau rendez-vous doit retenir les informations fournies par l’interlocuteur pour ne pas poser de questions déjà posées. Par conséquent, le travail de mémoire se fait inconsciemment, ce qui est bénéfique pour les personnes âgées.

Si vos proches n’ont pas la possibilité d’être stimulés par des aidants familiaux, vous pouvez réaliser des activités de groupe dans des institutions telles que des maisons de retraite, des hôpitaux ou des centres sociaux. Le médecin évalue ensuite dans un premier temps l’état de défiance cognitive, notamment à l’aide du GIR, qui permet de déterminer plusieurs séances recommandées. Ces ateliers se déroulent en petits groupes entre 1 et 2 heures et 30 minutes pour favoriser le bien-être social. Les services d’entretien ménager peuvent aussi tenir compagnie en stimulant les personnes en perte d’autonomie.

Une bonne hygiène de vie reste indispensable pour limiter les troubles de la mémoire : l’exercice physique et une alimentation saine sont fortement recommandés.

Des jeux et leurs bienfaits distincts

Il existe de nombreux jeux pour personnes âgées. Les jeux de société classiques renforcent le lien social : solitaire, dominos, échecs et dames, scrabble et même loto et bingo peuvent être joués ensemble. Ils impliquent de communiquer avec les autres joueurs et d’observer leur comportement et leurs actions, de suivre des stratégies et de réagir rapidement aux nouvelles situations en prenant des décisions. Ils cultivent l’envie de gagner et de se sentir satisfaits, tout en restant amicaux.

Les jeux de cartes, très appréciés des personnes âgées, nécessitent attention, observation, rapidité, mémoire et capacité de décision. Par exemple, le bridge est l’un des jeux de cartes les plus compliqués. À bien des égards, cela fait fonctionner le cerveau plus que des mots croisés ou des échecs. Jouer en équipe, c’est un match amical et il faut faire preuve de solidarité. Il cultive les liens sociaux et les compétences relationnelles.

Le memory demande de l’attention, de l’observation et de la mémoire : la règle est de retrouver la même carte dans un jeu de cartes en retournant les cartes. Le jeu propose une large collection de cartes visuelles pour aider les personnes ayant des difficultés visuelles dans la maladie d’Alzheimer à trouver la même correspondance.

A découvrir ...