Même en déplacement il est possible de surveiller sa maison !

Autrefois l’apanage des entreprises, la vidéosurveillance investit maintenant la maison des particuliers qui ont désormais la possibilité de garder un œil sur les évènements qui se déroulent chez eux en leur absence et cela, à distance. Efficacité, sécurité, simplicité, autant d’atouts attribués à cette technologie.

Vidéosurveillance : principe et objectif

La vidéosurveillance est un ensemble de dispositifs qui consiste à filmer les évènements sur une zone bien précise afin de pouvoir contrôler ce qui s’y déroule. Par le passé, elle était principalement utilisée par les entreprises pour protéger les commerces et autres. Face à la recrudescence des cambriolages et vols chez les particuliers, elle trouve désormais une utilisation domestique.

Les caméras de surveillance employées peuvent être factices et avoir un simple rôle dissuasif pour éviter les effractions et autres dégradations. Cependant, ce sont les solutions de visualisation à distance qui sont les plus prisées, car elles permettent de consulter en temps réel les images filmées. À l’origine, ce système nécessitait l’intervention d’une entreprise de vidéosurveillance. Les caméras étaient connectées au terminal informatique de la société en question qui avait pour mission d’observer chaque évènement se déroulant dans le domicile. Très pratique, ce service a pourtant un inconvénient : son prix élevé. Dans ce contexte, les fabricants ont imaginé des solutions qui évitent de devoir passer par ces sociétés de vidéosurveillance et qui permettent de surveiller soi-même son logement et cela, à distance.

Quelles caméras choisir ?

Avoir un écran et une caméra pour surveillance à distance est le minimum requis pour mettre en place le système. Les caméras intérieures ont été conçues pour être discrètes et s’intégrer dans le décor de la maison. Les modèles extérieurs quant à eux sont robustes et résistants, notamment ceux répondant aux normes d’étanchéité. Il faudrait qu’ils puissent pivoter idéalement à 360° pour ne rien rater de ce qui se passe dans ou à l’extérieur de la maison, même dans les coins.

Il est possible de choisir des caméras filaires qui ont l’avantage d’offrir un signal optimal ou des caméras sans fil, beaucoup plus aisées à poser et complètement autonomes.

Parmi les options possibles figurent les détections de mouvement qui s’effectuent de manière numérique (détecte les mouvements) ou par infrarouge (repose sur le rayonnement de chaleur). La vision nocturne ainsi que les haut-parleurs intégrés pour entendre ce qui se déroule sur la zone surveillée et qui permettent de communiquer avec les personnes dans le domicile constituent d’autres options envisageables.

Et bien entendu, pour que le visionnage à distance soit réalisable, des caméras IP seront nécessaires. Elles sont connectées à un réseau informatique par Wi-fi ou par Ethernet. Les images filmées sont consultables en temps réel depuis un smartphone ou un PC et sont également enregistrables.

Zoom sur la règlementation

Attention, des lois encadrent l’usage d’une vidéosurveillance chez les particuliers. Il est par exemple proscrit de surveiller par caméra ce qui se passe à l’extérieur de la propriété en l’occurrence, la maison des voisins ou la voie publique. Le personnel de maison peut être filmé, mais il est indispensable de les prévenir en avance. Enfin, dans le cadre d’un usage purement domestique, aucune autorisation de la CNIL n’est requise.