Si vous programmez d’aller skier, pensez à vous assurer

L’accident de ski grave qui est arrivé à Michael Schumacher le 29 décembre 2013 confirme bien que personne n’est à l’abri d’un accident, particulièrement les skieurs confirmés. Raison de plus pour prendre une assurance.

Une assurance ski pour quoi faire ?

Les tarifs peuvent tout simplement aller du simple ou double d’une compagnie d’assurance à une autre. Ainsi pour ne pas vous retrouver avec un contrat d’assurance trop cher, prenez bien le temps de comparer les prix pratiqués par les assureurs. Testez sans plus attendre le comparateur Le Mag de l’Assurance.

Et pour ce qui est maintenant de l’utilité d’une assurance ski, ne perdez pas de vue que cette activité présente beaucoup de risques. Ski de fond, luge, snowboard, hors-piste… Même si cela fait des années que vous pratiquez les sports de glisse, les risques d’une collision, d’une chute, d’une avalanche, ou du vol de votre équipement ne sont pas nuls.

Que comprend l’assurance ski ?

Selon les garanties auxquelles vous avez souscrit, une mutuelle ski peut couvrir les frais médicaux liés à votre accident ou à votre chute. Ainsi, dans le cas d’une jambe cassée par exemple, le plâtrage, l’hospitalisation, les éventuelles opérations, voire votre rééducation peut-être prise en charge par votre compagnie d’assurance.

Il en sera de même également pour l’évacuation rapide en hélicoptère, dans le cas où l’état de votre santé est grave. Sans parler des frais engager dans vos recherches si jamais vous êtes portés disparus dans les montagnes. Enfin, il ne tient qu’à vous d’étendre votre contrat jusqu’à vos matériels de ski si vous les perdez régulièrement ou si vous les endommagez.